Laissez nous rêver


Pourquoi  certains parents s’arrogent le droit de dicter les orientations de leurs enfants? (si si,cela existe encore) Un jeune rêve de devenir pâtissier depuis sa plus tendre enfance,mais son père refuse tout de go, pour lui, seules de longues études sont valables.  Cela ne lui dit rien,mais pour faire plaisir à son père il suivra un cursus classique tant bien que mal, puis après des études médiocres, trouvera péniblement un poste ou il s’ennuiera des années…    Pourquoi, pourquoi projeter ses désirs pour l’avenir de nos enfants? tout ce qui compte c’est qu’ils se sentent bien dans ce qu’ils font.

Publicités

Quoi de plus beau qu’un nouveau né


Rien ne m’agace plus qu’une personne qu’un petit bébé ne présente aucun intérêt, pour lui c’est une sorte de larve jusqu’à ce qu’il s’exprime clairement et qu’il puisse discuter avec lui!  Quant à moi je les trouve fascinant dés leur naissance, ils ont un regard profond et émouvant,un regard qui semble venir de très loin….On dit que leurs sourires ne sont pas de « vrais sourires » je me demande bien pourquoi ? Ce n’est pas parce que leur cerveau n’est pas tout à fait fini qu’ils ne sont pas capables d’émotions, ils ne sourient pas dans le vide mais bien en nous regardant.   vt-oeil-de-bebe-shutterstock

qui n’a pas son boulet a traîner….


« Bonjour,ça va? » même au trente-sixième dessous , il serait malséant de répondre négativement, sauf bien entendu à un ami très proche.   On a tous de petits soucis ou de grands problèmes, certains récurrents, que l’on traîne comme de gros boulets durant des années. Ceux qui nous empoisonnent la vie dés l’oeil ouvert et nous tourmentent encore au moment de dormir…   Un enfant qui a une maladie incurable, un patron exécrable, des fins de mois impossible a gérer…Alors oui, on sourit quand même, on redresse la tête, on se dit, »mais pourquoi tout cela est tombé sur moi ?  »                                                                  Mais rien ne sert de se plaindre, je crois que l’on s’enfonce encore plus. Alors profitons des petits bonheurs qui parfois éclatent en nous et nous rendent alors plus fort pour supporter le reste.
top secret.....s

Je boude, tu boudes, elle boude…


EinsamOn ne sait jamais combien de temps va durer « la bouderie »; un quart d’heure, une heure ou même toute une journée pour certains individus. Il n’empêche que c’est bien ennuyeux, la personne vexée se ferme comme une huître et refuse absolument de sortir un  mot! Sait-on seulement ce qui a  vexé le boudeur ? Un mot maladroit, un geste, un regard…Comme nos cajoleries et nos phrases rassurantes ne donne rien il va falloir prendre notre mal en patience.                                      Quant à moi je suis incapable de bouder plus de cinq minutes car je suis trop bavarde et préfère dire tout de suite ce qui m’a vexée.raleur

petite menotte dans la grande main de son père


tendresse-amitier-vip-blog-com-8756806825chrSarah-dans-la-main-de-son-pere-AffichesVoici déjà trois mois que je suis grand-mère,trois mois, ou je ne me lasse pas de voir le regard que mon fils pose sur sa fille; il s’en dégage une infinie tendresse très émouvante, il semble alors qu’ils soient tous les deux dans une bulle, avec eux seuls comme habitants;.Le regard de mon fils exprime tout son amour, mais aussi son désir de la protéger et choyer toute sa vie.La petite en retours lui lance un regard éperdu accompagné d’un sourire touchant., ces deux là vont bien s’entendre on le sent.

La timidité existe toujours


Dans le fond,cela doit-être terrible d’être timide! toute la vie doit en être gâchée,on doit s’en vouloir de rater beaucoup de choses et se sentir un peu coupable en même temps, difficile de se faire de nouveaux amis, de s’imposer dans le sport et dans la cour d’école. Et quand viens le moment de séduire, fiasco complet, même si notre timide est fort épris et se rend compte qu’il ne déplaît pas,devant sa dulcinée il bredouille, transpire de la tête aux pieds et s’enfuie en courant…Laissant alors n’importe quel garçon plus sur de lui, prendre sa place.

670px-Talk-to-a-Shy-Girl-Step-1

Qui n’en n’a pas rêvé


une-cabane-dans-les-arbres_4224979-MBeaucoup d’enfants, je pense, adoreraient avoir une telle cabane perchée dans un arbre? Je trouve celle-ci superbe!  Les adultes aussi, bien sur, s’ils nous permettent d’y entrer….Pour ma part j’irais pour bouquiner, me payer en douce u gros chou à la crème que je pourrais manger très salement sans critiques, mais aussi pour écrire, méditer, et pourquoi pas dormir,dans un silence total, sans télé, portable ni même musique.Une paix ROYALE .

physique ou verbale toute violence est haïssable


thviolence xxxOn se demande même si l’homme des cavernes n’était pas plus courtois que certains individus de nos jours, et si son gourdin, finalement ne lui servait que pour la chasse   …..         .Pour moi,celui qui frappe est un faible, un lâche et souvent un alcoolique, il ne sait pas comment formuler son insatisfaction alors il sort les poings… La victime  a tendance à crier ce qui excite encore plus l’agresseur alors qu’il faudrait au contraire désarmer l’adversaire avec des paroles apaisantes ne pas montrer sa peur et surtout ne proférer aucune injure.              Les hommes violents me font plutôt pitée que peur, ce sont des malades,peu surs d’eux en faite et pour la plupart portés sur la bouteille. Bien sur il existe des femmes violentes, mais  elles sont plus rares et utilisent surtout la violence verbale.

Tout est dans la tête ma p’tite dame


cerveauParfois on s’invente des trucs, on s’emballe pour une petite phrase désobligeante qui, si ca se trouve ne nous était même pas destinée. Il faut alors bien analyser la chose la tête froide.Rien ne m’énerve plus  que des gens qui crient et s’agitent pour des propos mal interprétés. Et quand bien même ce serait vrai, quelle importance!  la perfection n’est pas de ce monde….Pas confortable d’être parano certains même pensent que des personnes inconnues, croisées dans la rue, rien qu’au regard qu’ils jettent sur eux, les déteste! Ce sont des personnes qui prennent tout au premier degré, et ne supportent pas la plaisanterie mais ils souffrent en même temps, on le sent bien mais on ne sait pas quoi faire pour eux.15

Et si on échangeais nos places?


Juste pour quelques jours.Nous à la rue et eux chez nous….je pense qu’au bout de deux jours nous serions totalement perdus, malades ,ayant trop envie de vêtements propresSDF. et de notre douche journalière. Froid, faim d’un plat chaud, des chaussures qui prennent l’eau, et puis surtout le regard des gens, le mépris, les insultes parfois.                                                                                            Pendant ce temps là, notre provisoirement ADF (avec domicile fixe) ce sera fait couler un bon bain chaud, pois enfin propre ce sera réchauffé un bon plat,profitant plus tard d’un lit moelleux et chaud..                                                  Il n’empêche,désormais,après beaucoup de mauvaises circonstances et personne pour vous soutenir,pas mal de personnes pourraient se trouver à la rue ,et il doit être plus facile d’y arriver que d’en sortir…                       J’ai recueilli chez nous, pendant quatre mois, un ami à la rue, il était épuisé et m’avait demandé un abri pour un soir…qui s’est éternisé, la cohabitation se passait pas mal, les premiers jours il n’arrêtait pas de se doucher!cela fait tellement de bien de se sentir propre! Le gros problème c’était le décalage horaire avec nous; à la rue il dormait le jour et veillait la nuit par peur de se faire agresser ou voler ses affaires.     Impossible de se débarrasser de cette habitude…Cela nous  dérangeait un peu d’entendre les portes qui grincer et toutes ces déambulations, mais bon, moi je pensais qu’il changerait peut être, mais un matin il est parti ayant trouvé un squat avec un ami.