Pas bien grave mais très énervant…


Toute la journée de petites choses nous agacent, si il n’y en a que deux ou trois ça va, mais c’est leur accumulation qui finit par nous exaspérer ;une étiquette de te-shirt particulièrement rigide et grattante que l’on a oublié d »enlever, de petits graviers acérés qui se glissent dans vos sandales, ou alors, si vous êtes en basket des lacets qui se défont sans cesse, et des personnes bien intentionnées qui vous le font   remarquer!  Pourtant JAMAIS au grand jamais je ne suis tombée à cause des lacets!   Bon, on ne va pas se laisser démonter pur si peu, on a plein de choses à faire, un petit café avec les copines et on attaque le boulot; inconsciente, on accepte un caramel au beurre salé et crac! une couronne se détache et l’on manque l’avaler, je savais bien pourtant que les caramels m’étaient interdits!  Et la série des petites tracasseries peut s’étendre ainsi jusqu’à la tombée du jour (en ce moment il prend son temps!)On peu perdre une lentille en se grattant l’œil, marcher sans s’en apercevoir sur une crotte de chien avant son rendez vous chez le dentiste et empuantir son cabinet….

Publicités

Dormir sur un radeau


        Le souci c’est que mon sommier et mon matelas n’ont pas les mêmes dimensions,alors tous  les soirs, je dois regarder si le matelas trop large, dépasse équitablement des deux cotés de mon sommier, de plus, mon lit n’a pas de vrais pieds, mais de gros bouquins qui parfois se déplacent tout seuls! Bon alors, il me faut un temps infini pour tout remettre en place.          Quand enfin tout est prêt, je me couche avec un soupir d’aise, et alors là, je me place bien au milieu et interdiction de bouger d’un poil avant demain matin, sous peine de naufrage! Et je passe la nuit à rêver d’océans, en penchant de bâbord à tribord

Un montre assoifé de sang!


20432688-271x300.jpg MOUSAh, c’est fou ce qu’ils peuvent m’aimer ces pauvres bestioles! Il suffit qu’il y est un seul moustique dans mon quartier pour Qu’il se dirige illico vers moi.Lorsque je suis à l’intérieur, je l’entend et j’essaie avec difficulté de l’occire; mais dans le jardin, je n’entend rien et il en profite pour atterrir tous les morceaux de peu qui dépassent et me piquer avec jubilation!             Résultat ; mes bras et jambes sont boursouflés et me grattent cruellement;J’appréhende le moment de monter me coucher, ‘ai trop peur d’y retrouver l’ennemie siffleur qui ne dort jamais, et qui se cache dés que j’allume la lampe pour le voir

Dormir sur la mer…


th.jpgvvvvvvVraiment ce serait le rêve d’habiter une telle maison; prendre un bain à peine réveillée,aller pécher quelques poissons pour le déjeuner,et s’endormir sereinement le soir, bercée par le bruit des vagues, vivre là sans bruit de circulation, sans électricité. ni tout ce qui va avec….Juste quelques bougies , une lampe pigeon et des tonnes de livres pour lire au soleil; à la rigueur un lecteur CD à pile pour écouter une musique douce ; Le calme, la paix totale, une utopie de nos jours!   Ah pouvoir se réfugier pendant les deux mois d’été les plus chargés, fuir nos plages bruyantes et surpeuplées de vacanciers beurrés ou huilés d’anti-solaires, les ballons qui volent en tout sens toujours attirés comme par un aimant par ma serviette, les marchands de glaces et de chouchous qui s’égosillent à tout va.                                                            Puis revenir en septembre lorsque la plage retrouve son âme…..

Toutes rougissantes au soleil,elles sont croquantes!


image04Un de mes proches voisins possède un cerisier bien garni. Comme j’aimerais me transformer en merle, rien qu’une heure ou deux pour en savourer quelques unes de ses cerises! Je craque toujours devant ce fruit qui est de loin mon préféré, je suis capable d’en engloutir des quantités industrielles, jusqu’à en avoir mal au ventre.Hélas, les cerises sont souvent très onéreuses, et il n’y a plus assez de place dans mon petit jardin pour en planter un. Le mieux ce serait de sympathiser avec ce fameux voisin, mais je ne l’ai encore jamais vu….En attendant j’admire son arbre, a chaque fois que je promène mon petit chien, le reste en arrêt, rêveuse, devant toutes ces petites billes rouges qui semblent me sourire…

Apprendre à aimer nos rides…


Rides_d_expression_de_la_patte_d_oie-2ec55-ba7c6Les feuilles d’automne ne nous semblent pas laides,les troncs d’arbres pleins de sillons non plus, alors pourquoi faire toute une histoire des rides qui fourmillent sur notre visage? Les petits enfants,eux, n’en n’ont rien à faire, ils trouvent souvent leur grand-mère très belle; ils remarquent surtout la tendresse qu’ils voient sur leur visage et ils ont bien raison.  Pourquoi tant de femmes rêvent -elles d’avoir une peau de bébé, et tentent pitoyablement de se faire tirer comme une peau de tambour ? Pour moi la vieillesse n’ai pas un naufrage,la jeunesse n’est pas non plus une qualité,tous les jeunes sont des futurs vieux et chaque age a ses richesses et ses inconvénients.La patine d’un vieux meuble a beaucoup de charme et une maison en pierres des siècles derniers me semble plus chaleureuse qu’une maison de parpaings,alors nos rides; assumons les sans complexes….