DE NOS JOURS LES GALERES SONT MOINS RUDES


Pour un oui pour un non, on entend dire : »quelle galère! »c’était vraiment galère! Cette expression m’énerve quelque peu, ces pauvres galériens, eux vivaient un véritable enfer, fouettés, mal nourris, les mains en sang,ils suaient sang et eau toute la journée. De plus, ils étaient souvent condamnés pour pas grand chose… Si l’un mourrait, on le jetait à l’eau sans état d’âme…On peut avoir des ennuis ou même carrément des emmerdes, mais elles ne nous donneront jamais d’ampoules aux mains,ni de traces sanguinolentes sur le dos….. Sacrebleu , comme Brassens j’ai un petit faible pour les expressions vieillottes,que j’emploie volontiers, car cela m’agace de suivre les modes.téléchargement

Publicités

Un commentaire

  1. ermite-athee · janvier 25, 2015

    Suivre les modes çà ce serait la galère pour moi !

Les commentaires sont fermés.