SOMMEIL CAPRICIEUX


Entortillée, serrée comme un saucisson dans le tissus de ma chemise de nuit, j’étouffe! à l’aide!  je suis prisonnière, après moultes contorsions, je me délivre enfin, en sueur..   Comme j’envie ceux et celles qui arrivent à s’endormir à peine la tête posée sur l’oreiller! Depuis ma lointaine petite enfance je n’arrive plus à m’endormir rapidement.Surtout lorsque je dois me réveiller tôt le lendemain. Je lit jusqu’à minuit,j’éteins et j’attends; rien, du coup je descend dans la cuisine car ce doit être une petite faim qui m’empêche de dormir, après plusieurs tartines de fromage ou de confiture  Le ventre plein, aucun changement, bon, je commence un autre livre,mais celui-ci m’intérêsse tellement que me voici totalement réveillée.c’est au petit matin,juste avant que le  que je sombre enfin dans le sommeil.insomnie

Publicités

2 commentaires

  1. nuage1962 · janvier 18, 2015

    difficile de faire tes journées dans tes conditions

  2. annenazaire · janvier 18, 2015

    oui, mais je tiens toujours bon!

Les commentaires sont fermés.