Quelle agitation sous cette coque de noix !


Il est certains jours ou l’on a l’impression que ça boue dans notre tête.. Nos pensées vont tellement plus vite que nos paroles, ou notre écriture ; les mots se bousculent,on en oublie du coup près de la moitié en route; notre interlocuteur a l’air estomaqué,  on essaie de ralentir, on s’énerve soi-même, il faudrait peut-être diminuer le café;     Ou mon enthousiasme!   Pour compenser cette fébrilité passagère, il est d’autre jour ou c’est le calme plat dans ma tête; Juste de petites vaguelettes viennent s’y échouer en silence,La, je deviens contemplative, j’observe mon jardin qui pousse; je suis d’un calme olympien, rien ne pourra m’énerver.Je trouve dommage que l’on ne puisse exploiter qu’une infime partie de notre cerveau, on aurait certainement une foule de chose intéressantes à faire…
cerveau

Publicités