un ami de papier..


???????????????????????????????????????????????????????????????????????  Ressortir de la médiathèque les bras lourdement chargés de livres après avoir passé un temps infini à les choisir, les porter  précieusement contre moi gomme l’on porte un trésor, et puis; rentrée chez moi, faire le choix ardu du premier que je vais lire…                                                                                                 Quand le bouquin me plait vraiment je le sens dés les premières pages, alors je plonge dedans comme on plonge dans une mer accueillante; rien ne peut me distraire de ma lecture, ni la sirène des pompiers; ni l’orage, ni même un coup de canon!       Bien obligée de le laisser de côté lorsque le devoir m’appelle;je pense au bonheur au plaisir que je vais avoir à le retrouver enfin le soir, comme un ami fidèle qui m’attend sagement sur l’oreiller.Mais, hélas, comme je suis passionnée, je le lis trop vite, et c’est avec un gros pincement au cœur que j’arrive à la dernière page.

Publicités

Un commentaire

  1. la noiraude du jura · décembre 24, 2014

    ha je me reconnais là, sauf que je ne vais jamais dans les mediathèque. Je n’emprunte pas les livres. Impossible, je veux posséder ce que j’ai lu.
    Alors je vais régulièrement à la bourse aux livres (organsé par l’association des paralysés de France). J’y passe 2 heures à la recherche de livres. Je craque juste pour un titre, une couverture, un résumé. Et je rentre chez moi, heureuse et excitée comme si je ramenais un trésor. 🙂

Les commentaires sont fermés.