LA PLUS GRANDE EMOTION QUI SOIT….


 

 

Rien ne me semble plus incompréhensible que les gens qui disent : « moi je ne m’intéresse aux enfants que vers cinq six ans, quand on peut vraiment discuter avec! »    Bon sang! mais ils sont aveugles!   Quoi de plus merveilleux qu’un nouveau-né ?       Leur extraordinaire regard si troublant ,encore tourné vers un « autre monde ». Quel bonheur de les prendre dans nos bras,condensé de douceur et de tendresse,on en pleurerait de joie, si l’on se trouvait tout seul dans cette pièce impersonnelle de la clinique, mais ou il rayonne de son Aura,un de mes neveux à eu un petit garçon hier!

JE SOUHAITE A CE PETIT TOUT LE BONHEUR DU MONDE !

 

condenavant

 

Publicités

LA GROSSE INFLUENCE DES PAPILLONS…..


Quoi de plus léger qu’un papillon,lorsqu’il volette autour de nous, il nous arrive de ne même pas le remarquer ! L’air qu’il déplace est quasiment imperceptible….Et pourtant,quand on nous parle de »l’effet papillon » on a mille fois raison.                     Et vous qui, comme moi,vous soigniez souvent avec  l’homéopathie, donc qui constatez bien l’efficacité des doses infinitésimales, je suis sûre que vous en êtes convaincus. Alors il nous faut faire attention, toujours avoir un comportement pacifique, pour que, telles un écho, l’agressivité et la violence ne se propage pas comme traînée de poudre!

37a6f337

 

 

SEULE ? NON, TOUT LE CONTRAIRE !


 

 

Sereine, je ne me suis jamais sentie aussi bien que sans bonhomme à la maison! Le bonheur, le bonheur à l’état pur….               Je vois tellement de monde dans la journée, que j’apprécie pleinement la solitude….Malgré mon age avancé, moult humanoïdes se proposent encore pour m’accompagner, mais en vain! je sourie lorsque je vois l’acharnement de certains qui rêvent d’une vie de « couple », c’est leur affaire,chacun est libre, mais ils ne savent pas ce qu’ils manquent!                                          Quel bonheur, en effet, de n’en faire qu’a sa guise, sans réflexions désagréables, sans contrainte, libre de ses choix, de ses horaires, manger lorsqu’on a faim, dormir quand on a sommeil, allumer sa lampe de chevet à trois heures du matin, sans r&veiller personne.Tout  ces clubs de rencontres qui fleurissent sur internet m’étonnent chaque jour, certains s’y accrochent comme à des bouées de sauvetage, parce qu’ils ne supportent plus la solitude,  comme si la vie à deux était une obligation absolue….Je comprend à la rigueur pour ceux en age de procréer, mais pour les autres ?images (2)

 

 

 

bouddha08