SIX AMATEURS POUR UN LEVER DE RIDEAU….


 Ma grosse peur, c’est le trou de mémoire.  C’est pourquoi mon texte ne me quitte pas, dans la rue, sous mon oreiller,pendant le déjeuner, il faut que je le sache plus que par cœur ….                                                             C’est la première fois, et je l’espère pas la dernière que je participe a une pièce de théâtre. Ces dernières années, nous ne faisions que lire des contes aux enfants, mais cette année on se lance, et je reconnais que c’est très enthousiasmant!                                                                                                                                                                      Alors, c’est vrai, mon texte me suit fidèlement partout, comme un brave petit toutou :    j’ai tellement peur que ma mémoire me joue des tours!

theatre

Publicités