UN CERVEAU EN GRUYÈRE….


tete-videIl  croire qu’avec l’age le cerveau se couvre de profonds sillons,comme le visage.                         Je fais partie d’un groupe de théâtre et j’ai un mal de  chien à apprendre mon rôle par coeur…Il faut dire qu’après temps d’années à roupiller, il lui faudra un long rodage et quelques gouttes d’huile. Toute seule, je me le récite impec, et dés que je suis avec les autres au bout d’une ou deux phrases, le blanc total ! Cela me rend furibarde!  Bien sur, si l’on me souffle le  mot de la suite ca repars…Comment faire pour ne rien oublier, jamais ? Y-a-t-il un truc?     Les mots sont comme des bulles de savon, certaines éclates bien franches et colorées, d’autres s’évanouissent piteusement en fumée…15

Publicités

2 commentaires

  1. annieahmad · décembre 7, 2012

    çà va venir si tu aimes anne bises

  2. annyck08 · décembre 7, 2012

    Je crois que la persévérence est toujours récompensée, courage Anne

Les commentaires sont fermés.