confusions enfantines…


   Avant que l’on atteigne l’age de la lecture il arrive a beaucoup d’enfants d’interprêter coccassement les choses! ainsi, toute petite, je me demandais toujours pourquoi mon cher père répètait sans cesse aux plus grands:"passe ton bac d’abord!" quel bac?le bac a linge? ma fille m’a demandé un jour qu’elle était cette fameuse "lady commandement"! j’ai longtemps cru qu’une fille-mer (e) était une belle jeune fille, aux cheveux d’algues, compagne des sirènes il me reviens aussi l’histoire de ma petite dernière fourrageant dans le frigidaire: "maman, marie voudrait que je lui monte " suisses!" j’ai bien rigolé  en voyant la tête de ma Nina quand je lui ai dis de monter le catalogue!
Publicités

5 commentaires

  1. LO · mars 27, 2009

    Quel bel âge tendre où tout a encore un sens pur…BisousLO

  2. Jny. · mars 27, 2009

    Ahhhhhh le langage…. excellent… je ne me souviens de celles de mon fils….. dommage…bienvenue dans mes mécaniques.bises pour un doux WEJny

  3. Les Etellois · mars 27, 2009

    Moi, jusqu\’à assez récemment, le dicton "Marié cette année ou pendu l\’autre" qu\’on récite traditionnellement en finissant une bouteille en société, je le comprenais "Marié cette année au pont du Lot". Pourquoi pas?Tu vois, il n\’y a pas que les enfants…Bises,Mo

  4. Michèle · mars 28, 2009

    Comme ces confusions sont belles …elles me ramènent à mon enfance bien entendu !Je ne comprenais pas pourquoi ma mère pleurait en disant " il a disparu …Pour moi , il était évident que s\’il avait disparu , il allait réapparaitre ! ! ! Drôle !Bon weekend !Mishâ

  5. Yann · mars 30, 2009

    Fort amusantes anecdoctes d\’enfants ! Encore que, tu avais déjà bien intégré le rôle soit disant dévolu aux femmes puisque devant le mot bac, tu as pensé "bac à linge" ! C\’est heureux car si tu avais pensé bac à sable, tes parents auraient pu penser que tu faisais une régression ! Quant à la description de "lady commandement", elle est superbe : elle me laisse entrevoir une fillette qui avait beaucoup d\’imagination, était plutôt rêveuse et poète ! Voilà qui promettait un bel avenir …Trigwen

Les commentaires sont fermés.